jueves, 21 de septiembre de 2017

Global Dialogue for Peace, Sovereignty and Bolivarian Democracy



TODOS SOMOS
VENEZUELA

GLOBAL DIALOGUE FOR PEACE, SOVEREIGNTY AND BOLIVARIAN DEMOCRACY

Caracas, September 16th - 19th, 2017



CARACAS PROCLAMATION


We, the representatives of political, social, religious and trade union organizations and the personalities and intellectuals from 60 countries of the world have gathered in Caracas from September 16th to September 19th, 2017, in the framework of the World Conference "Todos Somos Venezuela: Dialogue for Peace, Sovereignty and Bolivarian Democracy". We firmly support the people and government of Venezuela in the face of the US imperialism attacks, which every day aggravates its destabilizing actions against the Bolivarian Homeland. These actions have reached their most dramatic expression in the fascist violence unleashed between the months of April and July of this year, which left the unfortunate balance of 115 dead citizens, thousands of injured, generalized damages and psychological aggression against the entire Venezuelan people.

Today, the political aggression of the US imperialism is carried out personally by US President Donald Trump, who not only threatens to use his military forces against Venezuela but also leads a rarely seen diplomatic siege from the Organization of American States (OAS) with the participation of some governments of the region in order to undermine the strength of the Bolivarian democracy. At the same time, he formalizes, through an Executive Order, the implementation of the financial blockade that had already been applied "to choke the Venezuelan economy."

The imperialist aggression against the Bolivarian Revolution is a flagrant violation of the Proclamation of Latin America and the Caribbean as a Zone of Peace endorsed by the presidents of all the countries of the region during the Second Summit of the Community of Latin American and Caribbean States (CELAC) held in Havana in January 2014, which defends the sovereign right of each country to determine its own destiny without foreign interference.

The administration of President Donald Trump, along with prominent spokesmen of the Venezuelan anti-nationalist opposition, deploys a plan aimed at destabilizing the State institutions through a set of maneuvers that were unveiled and defeated thanks to a political decision of great significance based on the philosophical thinking of Commander Hugo Chavez, historical leader of the Bolivarian Revolution, as it was the election, establishment and setting up of the National Constituent Assembly.

Through the Constituent Assembly, the Venezuelan people inaugurates a new historical moment ratifying and deepening the foundations of the social, democratic State of law and justice enshrined in the Bolivarian Constitution of 1999. At the same time, peace was reached in a clear demonstration of the failure of the extreme right-wing forces that carried out the horror of the generalized violence.

We, the representatives of political, social, religious and trade union organizations and the personalities and intellectuals attending this World Conference "Todos Somos Venezuela: Dialogue for Peace, Sovereignty and Bolivarian Democracy" are firmly convinced of the importance of the political dialogue promoted by President Nicolas Maduro, with its most recent meeting held in the Dominican Republic by representatives of the Bolivarian Government and those of the so-called Mesa de la Unidad Democrática (Opposition Coalition’s Parties), an alliance that brings together all sectors of the Venezuelan opposition. Hence, we strongly support the dialogue proposal promoted by the Bolivarian Government.

Quite the contrary to the statements made by extreme right-wing sectors in different parts of the world with the support of the large transnational corporations of disinformation, we emphasize that the electoral and democratic agenda continues. In Venezuela, in a few weeks, there will be regional elections, and the municipal and presidential elections will be held in 2018, as well as the referendum that will confirm or not the new constitutional text drafted by the National Constituent Assembly. In what other country of the world can a democratic practice of such dimension be found?

Hence, we condemn the despicable lies, fake news and distortions about Venezuelan reality as the main strategy to discredit the Bolivarian Revolution and the legitimate government of President Nicolas Maduro.

We also support the efforts of the government and the people of Venezuela to overcome the serious problems arising from the economic warfare conducted from the highest levels of the US government.

Our commitment to peace, sovereignty and the Bolivarian democracy is closely linked to the development of a broad and permanent conference of solidarity in each country, promoted by every political, social, religious and trade union organization of democratic nature that participates in this Conference.

The defense of the Bolivarian Revolution is an unavoidable duty of the peoples of Latin America, the Caribbean and the world. This is based on the understanding that in Venezuela, the right to sovereignty, independence, self-determination and integration of our peoples is defended.

Using the words of Jose Marti, with the defense of the independence of Venezuela we will prevent the United States from falling, with an even greater force, upon our American lands.

Caracas, September 19th, 2017



TODOS SOMOS VENEZUELA

The national and international participants of the CONFERENCE TODOS SOMOS VENEZUELA, gathered in working groups on September 16th and in plenary on September 17th, 2017, and after an open and frank discussion, agreed to develop the following Action Plan to strengthen solidarity with the Bolivarian Revolution and to promote the emancipatory struggles of the peoples.

ACTION PLAN
TASKS TO BE DEVELOPED:

DISSEMINATION OF THE CONFERENCE OUTCOMES
All the participants are committed to circulate the final document of this world conference, sending it to all political, social, religious, and trade union organizations; as well as the national and international communities, media and personalities  through press conferences and releases, opinion articles, interviews and social networks among other initiatives; informing Caracas of these communication activities. 

Furthermore, the participants agree to collect signatures in their countries in support to the Caracas Proclamation and disseminate the adhesions to the document.

STATEMENTS OF SUPPORT
All the participants are committed to incorporate statements of support for Venezuela in all the global movements, actions and events of progressive sectors in which they take part and, in general, in all international solidarity events with several emancipatory causes.    

This on the basis of the development of “los 5 por los 5” campaign, addressed to the theme of the anti-imperialist struggle deployed in the 5 continents and with the aim of carrying out activities on the 5th day of each month in every community to bring peoples together.

SOLIDARITY ORGANIZATION
It is agreed to re-launch and reinvigorate the promotion of the solidarity movement with Venezuela and the emancipatory movements of the world, starting with the creation of a political coordination and a monitoring instance to the 2017 Caracas Action Plan.    

The participants of the World Conference are committed to work towards adding more supporters to the Bolivarian Revolution in the different sites of struggle (trade unions, women organizations, community-based organizations, cooperatives, religious groups, among others); as well as setting a solidarity day (for example, solidarity Thursdays in each country or one day per month). 

Likewise, they commit to improve Venezuela’s radius of influence in all the countries, to develop the Peoples diplomacy and to increase its contacts in political spaces, legislative chambers and bodies of different countries.  

Also, to contribute to the establishment of solidarity associations, groups and houses in countries where the solidarity movement with Venezuela is not yet organized; as well as strengthening it in those countries where it already exists.

solidarity DatAbase
Within the framework of the Caracas Conference, it is proposed to build a database of the existing progressive and solidarity media and organization, and to promote the incorporation of new social movements, alternative media, political parties, civil, religious and labor organizations, and personalities, with the aim of broadening the support movement for Venezuela.   

This database should be distributed to all the participants in order to coordinate and settle a proper form of relation.

ACTIVE INTERNATIONALISM
It is proposed the establishment of a schedule for visits of workers (professionals, technicians, among others) willing to come to Venezuela to perform voluntary activities and of solidarity in the economic-productive order (medical or pharmaceutical, agricultural, among others).  

GLOBAL INFORMATION CAMPAING “VENEZUELA’S TRUTH”
Launch and coordinate an international information campaign on Venezuela’s Truth and the Latin American reality in different languages, covering the following aspects: 

• The contrast between the Venezuelan government policies and the right-wing governments, and disseminate the achievements of the Bolivarian Revolution.

• The defense of the National Constituent Assembly, its legitimacy, work and outcomes.

• The dissemination of the progress with regard to the peace dialogue between the government and the opposition.

• Give visibility to the Venezuelan inclusive model and in particular to its conception of the Peoples and Communal Power.

• The dismantling of the false offer and counterattack of neoliberalism in Latin America and the Caribbean.

• The dissemination of the history of U.S. military interventions (military, media, economic) in Latin America, the Caribbean and the world.

• Global alert on the danger of war and military threats of Donald Trump against Latin American and Caribbean Peoples.

• The dismantling of international matrices. It is proposed that the campaign also addresses the left and progressive movements of the world in order to avoid confusion and division sown by media corporations

SOCIAL AND DIGITAL MEDIA:

The guideline proposed by President Nicolas Maduro is adopted: the establishment, activation and deployment of a great international movement through social media, incorporating young people and specialists in technology, which would train and prepare them for the battle of ideas through technological means and instruments. The aim is to make a Revolution, to launch a great collective and coordinated offensive through social media.

It is proposed to generate information through social media worldwide, as well as to set a date to carry out a simultaneous international activity.

The strengthening of existing digital platforms is also proposed. The website Venezuelanalysis.com makes itself available for the Conference "Todos Somos Venezuela", in order to publish documents, videos, photos, among others.

Furthermore, it is proposed the establishment of an information portal with contents related to the approaches designed in the action plan. Such portal shall be able to gather solidarity activities that take place around the world: Todo por la Paz and Todos Somos Venezuela. It would be the organizational center of the Committees emerging as beacons of hope.

It was also proposed to make use of social media – Facebook, Instagram, Youtube, Twitter, Whatsapp and others – to counter the media war and to show Venezuelan actual reality; also to create global hash tags to make the support messages for Venezuela more visible.

DEVELOPMENT OF INTERNATIONAL MEDIA  
It is proposed to create an international communication body (a magazine) such as the Cuban Granma International; as well as to strengthen the distribution and dissemination of the Telesur signal throughout the world and the expansion of its correspondents; also to set up a platform of journalists and alternative media around the world to counter the media war promoted by the global mass media.

AUDIOVISUAL CONTENT
It is reaffirmed the need to increase the production of audiovisual pieces, in the different languages available, through online content repositories or existing digital platforms (such as Telesur website, among others).

It is also reaffirmed the making of audiovisual shows and film cycles on Venezuela, as part of the battle in the symbolic front to promote the concept of the Revolution and the Bolivarian project.

In this sense, it is proposed the worldwide launch of films and documentaries produced by Venezuela in a simultaneous and coordinated way in different countries.

MEDIA OBSERVATORY
It is proposed to create an observatory to collect, analyze and monitor media campaigns against Venezuela. This data and its analysis would be disseminated among Venezuela's network of contacts and support platforms.

LEGAL STEPS AGAINST THE MEDIA WHICH ATTACK VENEZUELA
To seek legal mechanisms to sue the international media conducting fake news campaigns, specifically identifying those which carry out this aggression.

BOICOT CAMPAIGNS
It is proposed to boycott transnational corporations that promote military invasions in our countries.

CAMPAIGNS IN THE USA
It is proposed that this campaign has a special emphasis on the population of the US, alerting on the consequences that economic sanctions against Venezuela and a possible military intervention could bring to its population.

THE CARIBBEAN
The Caribbean should receive its own approach and special attention within the Venezuela’s Truth campaign, with emphasis on the achievements of the Bolivarian Revolution, as well as the positive impacts of the integration achieved through Petrocaribe.

CULTURE AS A VENUE FOR SOLIDARITY
It is proposed to carry out a series of sectorial events (artists, intellectuals, politicians, etc.) and cultural massive fairs in Venezuela and in the world, organized by solidarity organizations, thus giving a broad and participatory cultural character with a view to reaching wider audiences.

Furthermore, to create a progressive cultural platform (creators and artists) in contrast to the imperial hegemonic culture; to foster friendship among the children of the world through the carrying of cultural activities in which they make drawings or love letters addressed to Venezuelan children.

TODOS SOMOS VENEZUELA LIBRARY
It is welcomed President Nicolas Maduro's proposal to create an Editorial Fund or Library called "Todos Somos Venezuela" for the dissemination of knowledge: books, pamphlets and audiovisual pieces about the Venezuelan reality in the world.

TRAINING
It is proposed to create a Latin American Thinking Institute for the production and dissemination of emancipatory knowledge; as well as a Training School for popular communicators, in order to build a discourse that makes us win the battle of ideas, the war.

BORDERS
Arrange border meetings to strengthen Venezuela’s network of solidarity, especially in Colombia and Brazil.

INDIGENOUS PEOPLES AND FEMINIST STRUGGLES
Coordinate solidarity movements with Venezuela within the indigenous population that supports them; as well as with the feminist movements of America.

INTERNATIONAL ORGANIZATIONS
Demand that international organizations such as the OAS, UN (Human Rights Council) and the European Union respect the self-determination of the Venezuelan people and that they cease their interventionism, sending letters and messages through social media from social movements, personalities, creators, and others, to official accounts.

It is also proposed to unify efforts and articulate with trade union organizations, with a view to facing the attacks against our countries. Organizations such as: UN Human Rights Council, International Labor Organization (ILO) and Social and Labor Bodies of Mercosur.

SCHEDULE OF SOLIDARITY ACTIVITIES

·        September 18th to October 10th, 2017. Public contest of posters "Solidarity to Venezuela" containing the symbolic elements of solidarity with the Bolivarian Revolution. Three winners will be chosen to present their works at the International Assembly of the Peoples (to be held in March 2018 in Caracas). The first place will obtain a week-long tour around Venezuela.

·        September 21st, 2017. Celebration of the World Day of Peace; activities in solidarity with Venezuela will be carried out.

·        September 23rd, 2017. A political activity will be held in Saint Vincent and the Grenadines in defense of Venezuela.

·        September 27th, 2017. Public demonstrations will be carried out in cities around the world and will be organized by the solidarity movement in support of the dialogue in Venezuela.

·        From October 2017 onwards. Mobilization of solidarity in each international event against the US threats and its allies; attacks on the people and government of Venezuela will be denounced: World Festival of Youth and Students, Assembly of Peoples, Centennial of the Revolution, World Consultative Council of Peace in Vietnam.

·        From October 2nd - 14th, 2017.  Worldwide activities in all the participating countries, prior to the Governors elections, in which the electoral process (which ratifies full democracy in the Bolivarian Republic of Venezuela) is widely discussed, making use of the social media.

·        From October 5th – 8th, 2017. World Day of street mobilization and solidarity "Todos Somos Venezuela", including visits to the US embassies , rejecting the aggressions against the Bolivarian Republic of Venezuela, among other actions.

·        From October 6th – 7th, 2017. "Caribbean Peace Conference" in Barbados; an activity aimed at commemorating the anniversary of the tragedy in which an airplane exploded, killing 76 young Cubans (the idea is to consolidate a Caribbean peace movement).

·        From October 8th - 12th, 2017. The participation in the events organized in commemoration of the 50th anniversary of the martyrdom and legacy of Commander Che Guevara, in response to the invitation of President Evo Morales and held in Bolivia-Santa Cruz, Valle Grande.

·        October 12th, 2017. World Day for Venezuela on the occasion of the Indigenous Resistance Day, organized by Venezuelan diplomatic representations around the world. Also, mobilizations will take place towards US diplomatic missions around the world, in rejection to its interventionist policy.

·        From October 14th – 22nd, 2017. The participation in the 19th World Youth and Students Festival. Taking the Venezuelan case to the anti-imperialist tribunal as well as organizing a special program on Venezuela, joining forces with delegations from different countries.

·         October 16th, 2017. A special activity will be held by the 16th of every month in all countries, in order to condemn colonialism in Our America, terrorism in Venezuela and anywhere in the world.

·         From October 26th – 30th, 2017. The participation in the Caribbean Peoples Assembly, to be held in the Dominican Republic.

·         From October 27th – 28th, 2017.  Convene a Solidarity Meeting with Venezuela. For the next six months, there are 3 major actions proposed; the first one during the month of October with the artists, the second one in December with the religious people and the third one in February with the academics.

·         From November 14th – 18th, 2017. Convene a Hemispheric Meeting of Struggle against Transnational and Neoliberalism for Democracy and Integration in Montevideo.

·         From December 6th – 10th, 2017. Convene a Bolivarian Inter-religious Meeting in Caracas. This activity will bring together around 20 religious leaders from Latin America and an Ecumenical Celebration in the Cuartel de la Montaña will be held, in addition to meetings, exchanges and tours to support the Bolivarian Revolution, the Government of Nicolas Maduro and the National Constituent Assembly.

·         From December 8th – 10th, 2017. The participation in the EIT Open World Conference against War and Exploitation of the EIT, to be held in Algiers (Algeria); an entity that has spoken in solidarity with the Venezuelan workers and people.

·         December 20th, 2017. The designation of December 20th as the "International Day against Imperialism", in commemoration of the invasion perpetrated by the United States to Panama in 1989.

·         Throughout December. The use of the symbology of the Christmas holidays to promote a global message of solidarity with Venezuela against international aggression. A campaign for peace. (An example of a message could be "Venezuela wants peace").

·         February – March, 2018. Hold a Solidarity Meeting in Brussels, Belgium.

·         March, 2018. Hold a World Meeting of people’s organizations in Caracas.


Dialogue Mondial pour la Paix, la Souveraineté et la Démocratie Bolivarienne


NOUS SOMMES TOUS LE
VENEZUELA

DIALOGUE MONDIAL POUR LA PAIX,
LA SOUVERAINETÉ ET LA DÉMOCRATIE BOLIVARIENNE

Caracas, du 16 au 19 septembre 2017


PROCLAMATION DE CARACAS

Nous, représentants des organisations politiques, sociales, religieuses et syndicales, personnalités et intellectuels de 60 pays du monde, réunis à Caracas du 16 au 19 septembre 2017 dans le cadre de la Journée mondiale « Nous sommes tous le Venezuela : Dialogue pour la paix, la souveraineté et la démocratie bolivarienne », nous appuyons fermement le peuple et le gouvernement du Venezuela face aux attaques de l'impérialisme nord-américain qui commit, jour après jour, des actes déstabilisateurs contre la patrie bolivarienne. Ces actions s'expriment plus dramatiquement dans la violence fasciste qui s’est déchaînée entre avril et juillet de cette année, faisant malheureusement 115 morts, des milliers de blessés, d'énormes dégâts et le dommage psychologique que tout le peuple vénézuélien a éprouvé.

Aujourd’hui, l'impérialisme nord-américain fait usage de l’agression politique de manière directe à travers du Président des États-Unis, Donald TRUMP, qui, outre ses menaces de recours à la force militaire contre le Venezuela, dirige des actions diplomatiques sans précédent par le biais de l’Organisation des États américains (OEA), avec la participation de certains pays de la région, afin de miner la force de la démocratie bolivarienne, et officialise le blocus financier qu’il a jusqu'à présent appliqué « pour étouffer l’économie vénézuélienne ».

L’agression impérialiste à l’encontre de la Révolution bolivarienne constitue une violation flagrante de la Déclaration faisant de l’Amérique latine et des Caraïbes une zone de paix, que les présidents de tous les pays de la région ont approuvée lors du 2e Sommet de la Communauté des États d'Amérique latine et des Caraïbes (CELAC), tenu à La Havane en janvier 2014, dans le but de défendre le droit souverain de chaque pays de décider de son propre destin sans ingérence étrangère.

Le gouvernement du président Donald TRUMP, en coopération avec les porte-parole principaux de l’opposition antinationaliste vénézuélienne, met en œuvre un plan visant à déstabiliser les institutions de l’État vénézuélien par le biais de stratégies dévoilées et avortées grâce à la décision politique de haut calibre, fondée sur la pensée philosophique du commandant Hugo Chavez, leader historique de la Révolution bolivarienne, d’élire, d’établir et de rendre opérationnelle l'Assemblée nationale constituante.

Grâce à l'Assemblée nationale constituante, le peuple vénézuélien a inauguré une nouvelle étape historique ratifiant et approfondissant les bases de l’État de droit destiné à être social, démocratique et juste, inscrit dans la Constitution bolivarienne de 1999, et est parvenu à la paix, démontrant clairement l'échec des forces de l'extrême droite qui a dirigé l'horreur d'une violence généralisée.

Nous, représentants des organisations politiques, sociales, religieuses et syndicales, personnalités et intellectuels, réunis lors de la Journée mondiale « Nous sommes tous le Venezuela : Dialogue pour la paix, la souveraineté et la démocratie bolivarienne », nous sommes fermement convaincus de l'importance du dialogue politique promu par le président Nicolas Maduro et tenu récemment lors de la rencontre en République dominicaine entre les représentants du Gouvernement bolivarien et les membres de la soi-disant Table de l'unité démocratique, alliance réunissant tous les facteurs de l’opposition vénézuélienne. Donc, nous appuyons fermement la proposition de dialogue impulsée par le Gouvernement bolivarien.

Au contraire de ce qu'affirment les facteurs de l’extrême droite dans différentes parties du monde à l’aide des grandes entreprises transnationales de la désinformation, nous soulignons que le plan électoral et démocratique poursuit son cours. Au Venezuela, les élections régionales auront lieu dans quelques semaines, et les élections municipales et présidentielles, en 2018, ainsi que le référendum sur l’approbation du nouveau texte constitutionnel que rédige l'Assemblée nationale constituante. Quel pays du monde exerce une pratique démocratique de cette dimension ?

Par conséquent, nous condamnons les mensonges éhontés, les fausses nouvelles et les tergiversations sur la réalité vénézuélienne, comme principale stratégie visant à discréditer la Révolution bolivarienne et le gouvernement légitime du président Nicolas Maduro.

De même, nous appuyons les efforts du gouvernement et du peuple du Venezuela pour surmonter les graves problèmes découlant de la guerre économique, dirigé par les plus hautes sphères du gouvernement des États-Unis.

Notre engagement en faveur de la paix, de la souveraineté et de la démocratie bolivarienne est étroitement lié au développement d’un travail approfondi et permanent de solidarité dans chaque pays, dirigé par chaque organisation politique, social, religieuse et syndicale de caractère démocratique qui participe à cette Journée.

Il est impératif que les peuples d'Amérique latine, des Caraïbes et du monde entier défendent la Révolution bolivarienne, étant entendu que le Venezuela défend le droit à la souveraineté, à l’indépendance, à l’autodétermination et à intégration de nos peuples.

Pour paraphraser Jose Marti, à travers la défense de l’indépendance du Venezuela, nous éviterons que les États-Unis empiètent avec plus de force sur les terres de Notre Amérique.

Caracas, le 19 septembre 2017



NOUS SOMMES TOUS LE VENEZUELA

Nous, participants nationaux et internationaux à la JOURNÉE NOUS SOMMES TOUS LE VENEZUELA, réunis en groupes de travail le 16 septembre et en séance plénière le 17 septembre 2017, après un débat ouvert et franc, nous avons convenu de développer le Plan d’action visant à renforcer la solidarité avec la Révolution bolivarienne et à impulser les luttes émancipatrices des peuples.



PLAN D’ACTION
TÂCHES À RÉALISER :

DIFUSSION DES RÉSULTATS DE LA JOURNÉE
En tant que participants, nous nous engageons tous à diffuser et faire parvenir le document final découlant de cette Journée mondial à toutes les organisations politiques, sociales, religieuses et syndicales, ainsi qu’aux communautés, aux médias et aux personnalités nationales et internationales à travers des conférences et des communiqués de presse, des articles d'opinion, des entretiens, des publications dans les réseaux sociaux, parmi d’autres initiatives, informant Caracas de ces activités médiatiques.

De même, nous convenons de recueillir des signatures dans chacun de nos pays afin d’appuyer la Proclamation de Caracas et de diffuser les adhésions audit document.

DÉCLARATIONS DE SOUTIEN
En tant que participants, nous nous engageons tous à introduire des déclarations de soutien au Venezuela dans tous les mouvements, toutes les actions et tous les évènements mondiaux organisés par les secteurs progressistes auxquels nous participons et, en général, dans tous les évènements internationaux de solidarités avec les diverses causes émancipatrices.

Tout cela se déroulera dans le cadre de la campagne « Le 5 pour les 5 », visant à la lutte anti-impérialiste déployée dans les cinq continents et à la mise en œuvre d'activités dans les communautés le 5 de chaque mois afin de parvenir à un rapprochement avec les peuples.

ORGANISATION DE LA SOLIDARITÉ
Nous convenons de relancer et revigorer le mouvement de solidarité avec le Venezuela et les mouvements émancipateurs du monde, à travers l’établissement d’une instance de coordination politique et d’une instance de suivi du Plan d’action de Caracas 2017.

En tant que participants à cette Journée mondial, nous nous engageons à travailler pour accroître le nombre d’adeptes de la Révolution bolivarienne dans les différents espaces de lutte (dans les syndicats, les organisations de femmes, les organisations communautaires, les coopératives, les groupes religieux, parmi d’autres), ainsi qu’à fixer un jour de solidarité (par exemple, les jeudis de solidarité dans chaque pays ou un jour par mois).

De même, nous nous engageons à augmenter la portée d’influence du Venezuela dans tous les pays, à développer la diplomatie des peuples et à élargir les contacts dans les espaces politiques, les chambres et les organes législatifs des différents pays.

Également, nous nous engageons à contribuer à l’établissement de partenariats, de groupes et de maisons de solidarité dans ceux pays où le mouvement de solidarité avec le Venezuela n’est pas encore organisé, ainsi qu’à renforcer les mouvements existant déjà dans différents pays.

base de donnÉes de la SOLIDARITÉ
Nous proposons de constituer, à partir de la date de la Journée mondial tenue à Caracas, une base de données des médias et des organisations progressistes et solidaires existants et d’impulser l’incorporation de nouveaux mouvement sociaux, de médias alternatifs, de partis politiques, d’organisations civiles, religieux et syndicales et de personnalités, dans le but de renforcer le mouvement de soutien au Venezuela.

Cette base de données devra être remise à tous les participants pour assurer une manière appropriée de coordination et de relation.

INTERNATIONALISME ACTIF
Nous proposons d’établir un calendrier de visites de travailleurs (de professionnels, de techniciens, parmi d’autres) disposés à venir au Venezuela pour mener des activités volontaires et solidaires dans le domaine économique et productif (des activités médicales, pharmaceutiques, agricoles, entre autres).

CAMPAGNE MONDIALE D’INFORMATION « LA VERITÉ SUR LE VENEZUELA »
Nous proposons de lancer et coordonner une campagne internationale d’information à propos de la vérité sur le Venezuela et la réalité latino-américaine dans différentes langues pour aborder les points suivants : 

• Contraste entre la politique du gouvernement de Venezuela et celles des gouvernements de droite. En particulier, il faudra diffuser les réalisations de la Révolution Bolivarienne.

• Défense de l’Assemblée nationale constituante, y compris sa légitimité, son travail et ses résultats.

• Diffusion des progrès accomplis dans le dialogue de paix mené entre le gouvernement et l’opposition.

• Reconnaissance du modèle inclusif vénézuélien, en particulier sa conception du Pouvoir populaire et communal.

•  Démontage des fausses offres et de la contre-attaque du néolibéralisme en Amérique Latine et dans les Caraïbes.

•  Diffusion des évènements historiques relatifs aux interventions des États-Unis (de nature militaire, économique et médiatique) en Amérique Latine et dans les Caraïbes.

•  Alerte mondiale sur le risque de guerre et les menaces militaires de Donald TRUMP contre les peuples d’Amérique Latine et des Caraïbes.

• Démontage des campagnes médiatiques internationales. Nous proposons que notre campagne soit également dirigée aux mouvements de gauche et progressistes du monde afin d’éviter la confusion et la division semées par les corporations médiatiques.

RÉSEAUX SOCIAUX / canaux numÉriques:

Nous adoptons la ligne proposée par le camarade président Nicolas Maduro : la création, l’activation et le déploiement d’un grand mouvement international dans les réseaux sociaux incluant des jeunes et des experts en technologie en faveur de la préparation à la bataille des idées à travers des outils et des médias technologiques. Autrement dit, la création d’une Révolution et le lancement d’une grande offensive collective et coordonnée dans les réseaux sociaux.

Nous proposons de diffuser des informations dans les réseaux sociaux à l’échelle mondiale, ainsi que de fixer une date pour réaliser une activité simultanée à l’échelle internationale.

En outre, nous suggérons le renforcement des plateformes numériques existantes. Le page Web venezuelanalysis.com se met à la disposition de la Journée mondiale « Nous sommes tous le Venezuela » pour la publication de documents, de vidéos, de photos, entre autres.

Egalement, nous proposons de créer un portail d’information avec des contenus orientés vers les approches conçues dans le Plan d’action. Ce portail pourra enregistrer les activités de solidarité menées au niveau international : Tout pour la paix et Nous sommes tous le Venezuela. En plus, le portail constituerait le centre organisationnel des Comités qui naissent comme des fleurs d'espoir.

Nous proposons aussi de faire usage des réseaux sociaux, tels que Facebook, Instagram, YouTube, Twitter, WhatsApp, parmi d’autres, afin de répliquer à la guerre médiatique et la démonter, de montrer la vraie réalité sur le Venezuela et de créer des étiquettes (hashtags) au niveau mondial pour mieux faire connaître les messages de soutien au Venezuela.

CRÉATION DE MÉDIAS INTERNATIONAUX
Nous suggérons la création d’un organe de communication international (une revue comme Granma Internacional de Cuba), ainsi que le renforcement de la distribution et de la diffusion du signal de la chaîne TeleSUR  dans le monde et l’expansion  de ses bureaux de correspondants, et la mise en place d’une plateforme de journalistes et de médias alternatifs au niveau mondial pour contrer la guerre médiatique imposée par les grands médias de communication globaux.

CONTENUS AUDIOVISUELS
Nous réaffirmons la nécessité d’augmenter la production des matériels audiovisuels dans différentes langues disponibles à travers des répertoires de contenus en ligne ou des plateformes numériques déjà existantes (telles que le site Web de TeleSUR, entre autres).

Également, nous suggérons la réalisation de courts-métrages et de cycles de cinéma sur le Venezuela, comme contribution à la bataille au front symbolique pour promouvoir le concept de la Révolution et le projet bolivariens.

Dans ce contexte, nous proposons le lancement mondial de films et de documentaires produits au Venezuela de manière simultanée et coordonnée dans différents pays.

OBSÉRVATOIRE DES MÉDIAS
Nous suggérons la création d’un observatoire pour enregistrer, analyser et contrôler les campagnes médiatiques contre le Venezuela. Ces données et leur analyse seraient diffusées à travers le réseau de contacts et les plateformes de soutien au Venezuela.

RECOURS CONTRE LES MÉDIAS QUI AGRESSENT LE VENEZUELA
Nous proposons de trouver des mécanismes légaux visant à poursuivre les médias internationaux qui mènent des campagnes fondées sur de fausses nouvelles, tout en identifiant notamment les médias commettant ces agressions. 

CAMPAGNES DE BOYCOTT
Nous suggérons de boycotter les entreprises transnationales encourageant des invasions militaires dans nos pays.

CAMPAGNE AUX ÉTATS-UNIS
Nous proposons que cette campagne mette l’accent spécialement sur la population des États-Unis, en alertant sur les conséquences qu’elle pourrait subir à cause des sanctions économiques contre le Venezuela et de l’éventuelle intervention militaire.

LES CARAÏBES
Les Caraïbes doivent adopter une approche propre et une attention spéciale dans le cadre de la campagne La vérité sur le Venezuela, notamment en ce qui concerne les progrès de la Révolution bolivarienne, tels que l’impact positif de notre intégration grâce à Petrocaribe.

LA CULTURE EN TANT QUE VÉHICULE DE SOLIDARITÉ
Nous suggérons de réaliser une série d'événements sectoriels (avec la participation d’artistes, d’intellectuels, de politiciens, parmi d’autres), et de foires culturelles massives au Venezuela et dans le monde, organisées par les organismes de solidarité, tout en maintenant le caractère culturel vaste et participatif pour parvenir aux différents secteurs de la société.

De même, nous proposons de créer une plateforme culturelle progressiste (pour les créateurs et les artistes) pour contrer la culture hégémonique impériale, ainsi que de promouvoir l’amitié entre les enfants du monde par le biais d’activités culturelles dans lesquelles ils puissent élaborer des dessins et des lettres d'amour et d'espoir adressées aux enfants vénézuéliens.

BIBLIOTHÈQUE NOUS SOMMES TOUS LE VENEZUELA
Nous saluons la proposition du président Nicolas Maduro de créer un fonds éditorial ou bibliothèque dénommée « Nous sommes tous le Venezuela » pour la diffusion des connaissances à travers des livres, des brochures et du matériel audiovisuel sur la réalité vénézuélienne.

FORMATION
Nous proposons l’établissement d’un institut visant à la formation de la pensée latino-américaine et à la production et diffusion des connaissances émancipatrices, ainsi qu’une école de formation pour les travailleurs populaires de la communication qui permet de construire un discours qui nous donne la victoire dans la bataille des idées et ainsi gagner la guerre.

FRONTIÈRES
Nous proposons d’organiser des rencontres entre les pays qui renforcent le réseau de solidarité au Venezuela, notamment en Colombie et au Brésil.

PEUPLES AUTOCHTONES ET LUTTES FÉMINISTES
Nous suggérons de structurer la coordination des mouvements de solidarité avec le Venezuela à l’aide de la population autochtone qui les soutient et des mouvements féministes d’Amérique latine.

ORGANISMES INTERNATIONAUX
Nous proposons d’exiger aux organismes internationaux, tels que l’OEA, l’ONU (Conseil des droits de l’homme) et l’Union Européenne, de respecter l’autodétermination du peuple vénézuélien et de cesser leur interventionnisme, tout en envoyant des lettres et des messages diffusés par des mouvements sociaux, des personnalités, des créateurs, entre autres, à travers leurs comptes officiels des réseaux sociaux.

Également, nous suggérons l’unification et l’articulation des efforts déployés par les organisations syndicales pour faire face aux attaques contre nos pays, telles que le Conseil de droits de l’homme de l’ONU, l’Organisation internationale du Travail (OIT) et les Organes sociaux et syndicaux du Mercosur.



CALENDRIER DES ACTIVITÉS DE SOLIDARITÉ

• Du 18 septembre au 10 octobre 2017. Concours publique d’affiches « Solidarité avec le Venezuela » contenant des éléments symboliques en solidarité avec la Révolution bolivarienne. Il y aura trois gagnants qui exposeront ses ouvres lors de l’Assemblée internationale des peuples (qui se tiendra à Caracas en mars 2018). Le premier prix consistera en une tournée au Venezuela pendant une semaine.

• Le 21 septembre 2017. Célébration de la Journée mondiale de la paix, y compris la réalisation d’activités en solidarité avec le Venezuela.

• Le 23 septembre 2017. Réalisation d’une activité politique à Saint-Vincent-et-les-Grenadines pour la défense du Venezuela.

Le 27 septembre 2017. Réalisation de manifestations publiques et dans différentes villes du monde, organisées par le mouvement de solidarité en faveur du dialogue au Venezuela.

• À partir d’octobre. Manifestation de solidarité dans chaque événement international contre les menaces des États-Unis et ses alliés pour dénoncer les attaques contre le peuple et le gouvernement du Venezuela: Le Festival mondial de la jeunesse et les étudiants, l’Assemblée des peuples, le Centenaire de la Révolution, le Conseil Mondial de la paix au Vietnam.

• Du 2 au 14 octobre 2017. Réalisation des activités au niveau international dans tous les pays participants, avant des élections régionales de gouverneurs, pour mener des discussions sur le processus électoral (réaffirmant la absolue démocratie dans la République bolivarienne du Venezuela), par le biais de médias, de réseaux et de murs.

•Du 5 au 8 octobre 2017. Tenue de la Journée mondiale de mobilisation de rue et de solidarité « Nous sommes tous le Venezuela », y compris d’autres actions, telles que des visites dans les Ambassades des États-Unis pour rejeter les attaques contre la République bolivarienne du Venezuela.

• Du 6 au 7 octobre 2017. Tenue de la « Conférence de paix des Caraïbes » à la Barbade, visant à commémorer l’anniversaire de la tragédie de l’explosion de l’avion, causant la mort de 76 jeunes cubains (cet évènement vise à consolider un mouvement de paix des Caraïbes).

• Du 8 au 12 octobre 2017. Répondant à l’invitation faite par le président Evo Morales, participation aux actes organisés à l’occasion du 50e anniversaire du martyre et de l’héritage du commandant Che Guevara dans le département de Santa Cruz, municipalité de Valle Grande, Bolivie.

• Le 12 octobre 2017. Tenue de la Journée mondiale pour le Venezuela à l'occasion de la Journée de la résistance autochtone, organisée par les corps diplomatique du Venezuela dans le monde. De même, il y aura des mobilisations vers les missions diplomatiques des États-Unis dans le monde en refus de leurs politiques d’ingérence.

• Du 14 au 22 octobre 2017. Participation au 19e Festival mondial de la jeunesse et des étudiants. Il faudra soumettre le cas du Venezuela au tribunal anti-impérialiste,  ainsi qu’organiser un calendrier spécial sur le Venezuela, à l'aide des délégations de différents pays.

• Le 16 octobre 2017. Réalisation d’une activité dans tous les pays, le 16 de chaque mois, afin de condamner le colonialisme dans Notre Amérique et le terrorisme au Venezuela et dans le monde entier.

• Du 26 au 30 octobre 2017. Participation à l’Assemblée des peuples des Caraïbes, qui se tiendra en République dominicaine.

• Du 27 au 28 octobre 2017. Réalisation d’une rencontre de solidarité avec le Venezuela. Nous proposons la réalisation de trois (3) grand actions pour les prochains six (6) mois : la première activité en octobre avec les artistes, la seconde en décembre avec les religieux et la troisième en février avec les académiciens.

• Du 14 au 18 novembre 2017. Tenue de la Rencontre hémisphérique de lutte contre les transnationales et le néolibéralisme en faveur de la démocratie et de l’intégration, à Montevideo, Uruguay.

• Du 6 au 10 décembre 2017. Tenue de la rencontre inter-religieuse bolivarienne à Caracas, activité invitant près de 20 religieux latino-américains, visant à tenir une célébration œcuménique au Cuartel de la Montaña, ainsi que des réunions, des échanges et des tournées à l’appui de la Révolution bolivarienne, du gouvernement de Nicolas Maduro et de l’Assemblée nationale constituante.

• Du 8 au 10 décembre 2017. Participation à la Conférence mondiale ouverte contre la guerre et l'exploitation de l’Entente internationale des travailleurs et des peuples (EIT), qui se tiendra à Alger, Algérie, organisme qui s’est exprimé en solidarité avec les travailleurs et le peuple vénézuélien.

• Du 20 décembre 2017. Déclaration du 20 décembre comme « Journée international contre l’impérialisme », afin de commémorer l’invasion perpétrée par l’Etats-Unis au Panama en 1989.

• Chaque décembre. Usage des symboles typiques des fêtes de Noël pour promouvoir un message global de solidarité avec le Venezuela, à l’encontre des attaques internationales. Une campagne pour la paix (Nous proposons le slogan « Le Venezuela veut la paix »).

• Février et mars 2018. Tenue d’une rencontré de solidarité à Bruxelles, Belgique.

• Mars 2018. Tenue d’une rencontre mondiale entre les organisations populaires à Caracas.